Les Nouveaux Etats Généraux par le Parlement des Etudiants

Le 12 mai 2017 dernier, le Parlement présentait devant la presse son projet d’événement inédit auquel l’association s’est éperdument consacrée : les « Nouveaux États-Généraux » qui se dérouleront dimanche 21 mai au sommet la Bastille. L’objectif de l’événement est de réfléchir à long terme sur les institutions et l’état de la démocratie en France.

negcouv

« Le Parlement des étudiants » a été créé en décembre 2015 et accueille une centaine d’adhérents aujourd’hui. Rassemblant tous les bords politiques sans exception, le débat et la réflexion sont mis en avant.
Ainsi, dans le but de préparer au mieux le projet phare de cette association : à savoir, mettre en place une assemblée constituante, les adhérents se sont de nombreuses fois réunis dans le cadre d’ateliers constituants, discutant de diverses thématiques comme «  comment réinventer la démocratie ».
Ce grand rendez-vous citoyen qui se déroulera à la Bastille le dimanche 21 mai 2017 s’inscrit dans une volonté générale de lutte contre la dépolitisation, de réflexion sur les institutions et d’émancipation citoyenne. L’événement s’organisera en deux temps.
Un village associatif sera présent à 9h à la salle Dutrievoz, constitué d’un large panel associatif. Il aura pour but de sensibiliser les citoyens à leur action associative au sein de la démocratie.
Se dérouleront, au même moment, à la Bastille, trois conférences consécutives sur « la République à l’épreuve de l’histoire et de la démocratie » présentée par un professeur d’histoire de l’UGA , « la République au confluent de l’histoire du Dauphiné » et « la Constitution, pilier de la nation » animée par André Vallini, ex-secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement.
Une table ronde intitulée « une VIe République, pourquoi, comment ? » s’organisera suivi d’un débat avec les candidats connus aux législatives des premières et troisièmes circonscriptions d’Isère.
Le cœur de la journée commencera à 14h avec l’expérimentation inédite de l’assemblée constituante. Toute personne inscrite à l’événement (voir page Facebook et site de l’association) pourra participer aux groupes parlementaires qui procéderont à la rédaction d’une proposition de constitution.
Entre cinq heures et cinq heures trente de débat sont projetées en vue de réaliser cette proposition qui sera validée, ou non, par les parlementaires venus afin de soutenir cet événement. Le public est également convié et sera sollicité pour interagir avec les participants au débat par un recours à un « droit d’interpellation » écrit ou oral.
Il est important de rappeler que l’ensemble de ces activités sont gratuites avec libre entrée et sortie. Seulement, l’inscription via le site/page Facebook à cet événement, comprend la participation à l’assemblée constituante en tant que membres des État- Généraux et la montée à la Bastille par les œufs.
Espérons que ce projet puisse concrétiser un future engouement citoyen autour de Grenoble par son caractère inédit et original. Dans un contexte dans lequel la Démocratie française semble mise à l’épreuve, le choix d’expérimenter l’organisation d’une assemblée constituante élève la curiosité afin de sensibiliser, de discuter, de se questionner sur les futurs enjeux politiques qui nous concernent tous.

Joakim Le Menestrel

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s