France-Algérie (2001) : l’échec d’une rencontre politique

Le 6 octobre 2001, au Stade de France, les Bleus rencontrent pour la première fois depuis la fin de la guerre d’indépendance algérienne les Fennecs, l’équipe nationale algérienne. Ce match amical est issu d’une volonté politique. Dès le début de la rencontre, le climat est lourd dans le stade. La Marseillaise est copieusement sifflée par les supporters algériens et Zinédine Zidane, seul joueur d’origine algérienne est conspué à chacune de ses prises de balle. Ce qui devait être le symbole de la réconciliation tourne au fiasco. Retour sur l’échec d’une rencontre éminemment politique.

Publicités

Interview de Sylvie Guillaume, Vice-présidente du Parlement Européen

Le premier décembre 2016 se tenait à Sciences Po Grenoble une conférence organisée par le Bureau d’information du Parlement européen à Marseille, en partenariat avec l’UPEG, les Jeunes Européens Isère, le centre d’information Europe direct Grenoble et l’association Alp’Europe. Sylvie Guillaume (Eurodéputée), Olivier Dandoy (Membre de la Commission Européenne) et Sabine Saurugger (Enseignante-Chercheur) ont échangé sur le thème du lobbying et de la transparence en Europe. A la marge de cet évènement, Sylvie Guillaume a accepté de répondre à nos quelques questions.