A propos

Bienvenue sur le site du journal étudiant de Sciences Po Grenoble !

L‘expression « le cheveu sur la langue » vient de la façon dont nous parlons lorsque quelque chose nous gêne sur la langue, en particulier un cheveu, nous dit le dictionnaire de la langue française. C’est bien joli, mais c’est simpliste et redondant. Un cheveu sur la langue, c’est surtout le fait de zozoter, de zézayer, de chuinter, voire de bégayer. C’est dérangeant, ça énerve, ça tape sur le système, on s’en arrache les cheveux, et personne n’en démord : c’est une tare dans la vie quotidienne. Une maladie même, les orthophonistes sont d’ailleurs bien payés pour nous aider à la combattre, pour enfin être normal-et-se-fondre-dans-le moule-de-la-conformité-sociale-qui-veut-que-l’on-n’écorche-pas-les-mots-de-la langue-française. C’est quand même tiré par les cheveux tout ça. Car après tout, au Cheveu sur la Langue, l’énorme avantage réside dans le fait qu’on ne se coupe pas les cheveux en quatre : les tares sont des avantages, les défauts des tremplins ; le décalé est notre atout.
Pas d’information prémâchée : l’actualité sera ici subjective, subversive, déplacée, gênante mais toujours authentique.
Le Cheveu sur la Langue vous fera manger de l’info, boire de la culture, gober des âneries et  galvanisera vos sens.
Le Cheveu sur la Langue a finalement et tout simplement pour vocation de vous distraire, de vous indigner, de vous exaspérer ; car indéniablement, les rédacteurs du Cheveu n’ont pas leur langue dans leur poche. Et ne venez pas baver sur notre compte ; nous avons la langue bien pendue, et vous êtes prévenu-e-s !

Salutations langoureuses et bonne régalade,

Lilas Bass


Le Cheveu sur La Langue existe maintenant depuis huit ans.

Chaque année, les nouvelles équipes tentent de donner un nouveau souffle au journal, de le faire évoluer.

En ce début d’année 2019, l’organisation traditionnelle de l’association a été revue pour une forme rénovée, une expérimentation que veulent tenter les étudiants pour cette nouvelle rentrée du Cheveu. Cette forme sera celle d’une direction collégiale, exit donc les postes de président.e, secrétaire ou encore trésorier.ère et bienvenu à plus d’horizontalité avec 6 membres chargés des mêmes responsabilités et compétences.  Cette organisation est un défi car c’est une première pour nous comme pour la plupart des étudiants qui découvrent une nouvelle manière de gérer une association. Une communication accrue ainsi qu’une confiance renforcée entre les membres sera primordiale afin de maintenir la cohésion et la dynamique d’un groupe déjà bien constitué et dont les projets, nombreux, sauront vous plaire nous l’espérons tout au long de l’année.

Nous souhaitons que le Cheveu soit un incubateur à créativité, que les étudiants, novices ou non puissent y écrire, y créer des vidéos, des podcasts, puissent découvrir les bases du métier de journaliste en couvrant des conférences et des événements de la vie étudiante.

N’hésitez donc pas à nous contacter pour nous transmettre vos idées, projets et envies.

Toute l’équipe vous souhaite de passer une bonne année, bon courage et surtout bonne lecture !

Toute l’équipe remercie chaleureusement Faustine Gheno, qui a réalisé les logos de l’association dont nous sommes très fiers !!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s