France-Algérie (2001) : l’échec d’une rencontre politique

Le 6 octobre 2001, au Stade de France, les Bleus rencontrent pour la première fois depuis la fin de la guerre d’indépendance algérienne les Fennecs, l’équipe nationale algérienne. Ce match amical est issu d’une volonté politique. Dès le début de la rencontre, le climat est lourd dans le stade. La Marseillaise est copieusement sifflée par les supporters algériens et Zinédine Zidane, seul joueur d’origine algérienne est conspué à chacune de ses prises de balle. Ce qui devait être le symbole de la réconciliation tourne au fiasco. Retour sur l’échec d’une rencontre éminemment politique.

Publicités