Controverses d’un accord inattendu et historique entre la Chine et l’ Union européenne

par Alexis CUDEY

source image : lefigaro.fr

    Depuis le 14 septembre 2020, la Chine et l’ Union européenne mènent des négociations très concrètes sur les investissements et les indications géographiques. Ces négociations ont véritablement débuté il y a 7 ans, et plusieurs enjeux économiques, politiques, environnementaux et sociaux s’ entremêlent. Mais les nombreuses critiques accusent l’ Europe de pactiser avec un adversaire des droits de l’homme. Il s’agit pour le moment d’un accord de principe, qui sera confirmé et présenté lors d’une réunion en physique en 2021. L’ Union européenne persiste et signe face aux engagements timorés pris par la Chine. 

Cet accord présente d’abord des enjeux politiques très concrets: Angela Merkel tenait à la signature de cet accord avant la fin de sa présidence à l’ Union européenne, et après l’élection de Joe Biden il convenait d’affirmer l’ indépendance européenne sur la scène internationale. 

Une protection accrue des indications géographiques

Un accord sur les indications géographiques européennes a d’abord été signé en septembre portant sur 175 indications géographiques européennes et chinoises. Premier accord bilatéral d’une telle ampleur signé entre la Chine et l’ Union européenne, l’objectif initial était de sécuriser les exportateurs agricoles européens en assurant la protection des traductions des noms des produits et en sanctionnant les usurpations de noms de marques protégées. Il s’agit ainsi de protéger le savoir faire et la qualité de produits européens, tels le vin ou les spiritueux. 

Un nouvel accord sur les investissements

Contexte épidémique oblige, c’est par visioconférence que ce nouvel accord sur les investissements a été conclu par Xi Jinping, et les parties européennes. L’issue sera prétendument salvatrice pour l’Europe, puisque cet accord devrait rééquilibrer une situation largement favorable la Chine, qui disposait d’un accès facilité au marché unique européen. En la matière, l’ « Empire du Milieu » fait preuve de récalcitrance lorsqu’il s’agit de laisser l’accès à ses marchés aux entreprises étrangères. 

De ce fait, une « égalité des conditions de marché » était au coeur des négociations. Auparavant chaque société européenne s’ installant en Chine était sommée de transférer ses technologies au marché chinois. Ce n’est désormais plus le cas. L’idée est également de protéger la propriété intellectuelle, ainsi que de renforcer la transparence des entreprises publiques chinoises largement subventionnées par le parti communiste chinois. En bref, un meilleur accès des investissements européens au marché chinois est garantie par cet accord. 

L’enjeu financier est immense pour les deux parties: les Européens détiennent un stock d’ investissement de près de 150 milliards d’ euros en Chine, tandis que celui des Chinois est de 110 milliards d’ euros sur le continent européen. 

Des engagements de façade

Cet accord exige également de la Chine des engagements en matière environnementales et sociales:  la neutralité carbone de la Chine d’ici 2060, mais également la ratification les conventions de l’ Organisation internationale du travail (OIT) interdisant le travail forcé. En effet, plus de 550.000 ouïgours chinois seraient soumis au travail forcé à l’ Est de la Chine. 

La question incontournable des Ouïgours a ainsi été introduit dans l’accord. Le silence assourdissant de l’ Europe concernant ces « camps de rééducation » internant près d’ un million de personnes ne pouvait plus continuer. Le 17 décembre dernier, le Parlement  européen adoptait en effet une salve de résolutions d’urgence sanctionnant les décisionnaires chinois responsables de cette internement. Par cet accord, la Chine affiche sa volonté de faire bonne figure. Mais comme  bien souvent, la Chine risque d’ imposer la loi du silence à ses partenaires. 

Alexis CUDEY 

Auteur : lecheveusurlalangue

Journal de SciencesPo Grenoble (Isère, 38) et de ses étudiant.e.s

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s