Transports et gratuité.

Disclaimer : Eliot Buchaca et Victor Baroux sont rédacteurs au Cheveu. Pour vous, ils ont échangé avec un ami qui vous est cher et que vous côtoyez au quotidien sans y prêter attention : le tramway !

Bonjour Tramway ! Éric Piolle, le maire de Grenoble, a fait de la gratuité des transports en commun et du métrovélo pour les 18-25 ans une promesse de campagne en 2014. Trois ans plus tard, les jeunes doivent encore payer pour vous utiliser, pourquoi ?

Vous dites vrai, et ce malgré la large victoire d’Eric Piolle et sa liste EELV – PG en 2014 (42 sièges sur 59). En fait, le but était de faciliter et d’autonomiser les déplacements des étudiant.e.s et jeunes actifs.ves qui sont très nombreux sur la métropole et ont souvent un budget très limité pour la rendre plus attractive. Le maire a réitéré son soutien au projet lors du discours devant les étudiant.e.s de première année à Sciences Po mais il n’a pas les moyens de prendre cette décision seul avec sa majorité.

Dans ce cas là, qui sont les autres acteurs.rices qui semblent s’opposer à cette mesure ?

Et bien à Grenoble, la politique tarifaire du réseau est décidée par le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC), dirigé par des élu.e.s de la Métropole Grenoble-Alpes et du département isérois présidé par Yann Mongaburu, conseiller municipal de la majorité. Seulement, le conseil départemental, majoritairement étiqueté LR, a réduit les subventions du syndicat de 11,5 millions d’euros en 2015. La Métro s’est également alignée sur cette baisse de budget et le SMTC est aujourd’hui en difficulté financière. La gratuité pour les 18 – 25 ans coûterait 3,6 millions par an. Des utilisateurs craignent également que la gratuité entraîne un développement des incivilités dans les transports en commun.

À l’inverse, quels sont celles et ceux qui soutiennent le maire dans son projet de gratuité des transports en commun ?

Un “collectif pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise” s’est formé et réunit des syndicats de travailleurs.ses et d’étudiant.e.s comme Solidaires, la CGT et l’UNEF, des partis politiques de gauche tel que le NPA, le PCF et le Parti de Gauche ainsi que des associations comme Attac. L’an dernier, j’ai croisé plusieurs fois le collectif distribuant des tracts aux arrêts pour mobiliser les citoyens sur ce projet. De plus ces acteurs.rices revendiquent la gratuité de l’accès à mon réseau pour tou.te.s les utilisateurs.rices, pas seulement les jeunes actifs.ves, comme c’est le cas dans des villes comme Niort depuis le 1er septembre 2017.

Alors qu’est ce qui différencie le cas de Niort et le vôtre ?

La logique n’est pas du tout la même : à Grenoble, il y a une forte proportion d’étudiant.e.s dans la population et la mairie compte améliorer leur qualité de vie pour renforcer l’attractivité de la métropole. À Niort, c’est une logique plus globalisée : la gratuité pour tou.te.s permet de faire des économies en supprimant les bornes d’achat et de validation des tickets, en arrêtant d’employer des contrôleurs et même en entretien de la voirie puisque la population serait plus incitée à utiliser le réseau de transports publics. Dans notre département, c’est exactement l’inverse puisque les subventions du conseil départemental citées plus haut ont été redirigées vers l’entretien des routes départementales.

Au final, peut-on raisonnablement envisager la mise en place de votre gratuité ? 

En cas de gratuité pour les 18 – 25 ans, il faut comprendre que le coût devra être compensé quelque part, que ce soit par mes autres utilisateurs, ce qui engendrait de la contestation et fragiliserait le soutien populaire de la mesure, ou par la hausse du versement transport des entreprises de plus de 9 salariés qui est aujourd’hui de 1,8% de la masse salariale. Une hausse à nuancer puisque mon réseau n’est déjà financé qu’à une hauteur de 16% par l’achat de titre de transports, dont les 18 – 25 ans ne représentent qu’une partie.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s