Selah Sue à Grenoble : 10 jours après les attentats, le concert qui fait du bien

IMG_0768.JPG

La semaine dernière, nous avons trouvé un remède parfait contre la déprime ambiante : se réchauffer le corps et le coeur sur le groove de la belle Selah Sue. Un beau moment à la MC2.

En arrivant, impossible de ne pas se rendre compte des contrôles renforcés. Fouilles à l’entrée, policiers armés… Un vigile confirme que la sécurité a été accrue. Ils sont 30 à avoir été mobilisés, en plus des gardiens de la paix. On aperçoit un maître-chien à l’extérieur.

Pour autant, l’ambiance n’est pas plus pesante que cela. Quelques minutes avant l’ouverture des portes, quelques personnes autour d’une bière confirment ce sentiment : ils n’ont pas spécialement peur, nous sommes en province, le risque paraît lointain.

IMG_0637.JPG
Raoul Delmas, guitariste de Minuit.

La première partie, du pop-rock énergique et décalé, est assurée par le groupe Minuit, dont la chanteuse et l’un des deux guitaristes ne sont autres que… les enfants des Rita Mitsouko. Après une quarantaine de minutes de musique et quelques préréglages le temps d’aller chercher une autre bière, la belle belge entre en scène. Et salue le public, en français s’il vous plaît.

IMG_0806.JPG

Le concert continue et, après avoir pris quelques clichés, on range l’appareil photo pour profiter pleinement de la musique. Si le public met du temps à se chauffer, Selah et ses (excellents) musiciens ont quant à eux de l’énergie et du groove à revendre.

Parmi les titres interprétés, on retrouve en vrac This World, Alone, Together, Raggamuffin… Un mix de ses deux albums. Si ces sons sont déjà beaux en version enregistrée, les entendre en live est encore mieux. Et contrairement à d’autres artistes, Selah ne joue pas sur l’autotune en studio : en concert, sa voix est aussi belle que sur l’album.

IMG_0764.JPG

Un regret : ne pas être suffisamment bien placée pour photographier les musiciens, qui sont franchement énormes. Chacun a droit à son solo, et c’est l’un des meilleurs moments du concert : Selah Sue s’est entourée de personnes qui ont du talent, et surtout qui aiment jouer — c’est visible sur leurs visages, dans leurs gestes : le tout donne un groupe uni et totalement cohérent, des sourires et des regards complices pour une belle alliance musicale. Au top.

IMG_0809.JPG

De son vrai nom Sanne Putseys, Selah Sue a sorti Reason, son deuxième disque, cette année, après l’EP Black Part Love (2009) et l’album éponyme (2012). D’ailleurs, son nom de scène vient d’un titre de la soul-woman Lauryn Hill, sa “plus grande source d’inspiration”. A 26 ans, elle a fait la première partie de Charlie Winston, collaboré avec Patrice, Cee Lo Green, mais aussi les rappeurs franciliens Nekfeu et Guizmo. Sa musique évolue entre reggae, soul, électro, acoustique… Si les styles changent au fil des morceaux, leur cohérence réside dans les textes empreints d’une grande sensibilité, mais surtout dans cette voix unique, vibrante, capable de se faire à la fois fragile et violente. Une voix qui prend aux tripes et qu’on n’oublie pas.

Lisa Guyenne

Publicités

Auteur : lecheveusurlalangue

Journal de SciencesPo Grenoble (Isère, 38) et de ses étudiant.e.s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s