Les Josey

Honteusement oubliés dans notre numéro spécial CRIT, ils n’en resteront pas moins dans la postérité. Voici donc la présentation de notre équipe de Volley :

Après de nombreuses années de disette, le Volley Masculin retrouve une équipe : « Les Josey », composée en grande partie de vétérans qui jouent leur dernier CRIT à la maison.

Le mercato estival a permis à l’équipe de l’IEP de réaliser un gros coup en volant au PSG, Real et autres clubs de seconde zone, « Jean-Seb « Zlatan » Béchu » qui a dynamité les terrains, les avant-bras adverses, et boosté le moral de l’équipe. Grâce à une nouvelle tactique éprouvée (« Faites la passe à Jean-Seb »), le volley a pu remporter le championnat d’Excellence B (non c’est bien en vrai), et balayer ses « adversaires » au Précrit, j’ai nommé les équipes fantômes d’Aix et Lyon. D’après la rumeur, l’AS lyonnaise cherche encore sa dignité, oubliée au vestiaire.

« Le volley ? Eeeh Qu’est-ce c’est ? ». Voilà une question qui nous revient souvent aux oreilles. Habitué des horaires matinaux au CRIT, des supporters (jamais les nôtres), des gymnases délocalisés en banlieue classée zone sensible et des prestations plus souvent remarquées que remarquables des Battucadas, le volley bénéficie cette année d’un traitement de faveur, avec deux beaux gymnases et la bienveillance d’un Quentin Paugam souverain. Pour la première fois de mémoire d’homme, le volley peut de plus compter cette année sur un fan-club consistant, constitué certes de groupies en adoration devant nos éphèbes, mais surtout de bruyants rugbymen, autant absorbés par la compréhension des règles que par les minishorts de nos volleyeuses.

Cette année le volley ne peut que vous promettre du sang et des larmes, mais nous ferons tout pour battre ces enculés de parisiens ! On a le droit de dire enculé, ou l’administration va censurer ? Notre objectif est de sortir des poules en tête, et d’affronter par la suite la tête haute le trio gagnant du volley ces dernières années (Paris, Bordeaux et Strasbourg). Et puis les niquer, quand même.

Alors si vous voulez venir supporter « les Josey », vous prenez le programme, vous venez, on vous explique les règles, vous les comprenez pas, on les réexplique et on fait la fête le soir ensemble. Vous pourrez également découvrir notre cri de guerre poétique, trouvé lors du dernier « Prix Mirabeau ».

Bon Crit a tous !

Capt’ain #Josey

Auteur : Isaure

Étudiante en master 2 Gouvernance Européenne à Sciences Po Grenoble. Ex-rédactrice en chef du site du Cheveu sur La Langue (2014-2015).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s