Droit de réponse : A toi, cher anonyme,

J’utilise ici mon droit de réponse afin de réagir à cet article paru dans le numéro deux du Cheveu, intitulé « le dernier crit ? ».

J’écrirai cet article sous couvert d’anonymat également, paraît-il que c’est tendance. Ah non, pardon, on appelle ça lâche. Après tout, où se situe la différence ?

Tu te caches derrière cette non-identité pour écrire un article qui, de par sa qualité comme son contenu, nous amènent à douter de ton talent journalistique. À ne pas prendre personnellement bien sûr, cher inconnu déversant sa rage et son impuissance au gré des mots mal alignés.

Je souhaitais juste revenir sur quelques points qui m’ont semblé … déroutants. Tout d’abord, tu critiques le sport, avant de critiquer le Crit puisqu’il n’est soi-disant pas un événement sportif. D’où ma question : du sport, tu en veux, ou tu n’en veux pas ?

Je dois admettre que le Crit, ce n’est pas que du sport. C’est aussi une rencontre humaine entre tous les IEP, une rencontre qui fédère, qui unie, qui permet le partage, l’entraide. Néanmoins, tu as l’air insensible à tout cela. Pauvre de toi, reclus dans ton impétuosité.

Si la religion est l’opium du peuple, le sport est pour nous une nécessité, notre opium. Unis sous une même passion, les sportifs se frayent un chemin à travers les épreuves, portant avec fierté leurs couleurs. Mais peut-être est-ce tout le système de valeur de l’IEP que tu remets en question. Probablement pas sportif, ou pas très bon en sport, tu rejettes ton dévolu et ta rage sur des équipes motivées, qui ne te font pas d’autre mal que de te rappeler que tu n’as pas leur force et leur courage. Eh oui, pour supporter la pression et aller affronter bravement ses adversaires, il faut oser se tenir debout ; or toi, tu te caches dans l’ombre d’un article que tu n’as même pas osé signer.

Toujours toi, cher ami, tu oses t’attaquer au QI des sportifs, à l’intérêt que « tout le monde » porte au Crit… Permets-moi de réfuter tes suppositions incertaines. Si tu « t’en fous » du Crit, ce n’est pas le cas de tout le monde dans cet IEP. On le sait bien, que ça va t’énerver de voir les photos, d’en entendre parler alors que tu ne pourras même pas y assister. Tu seras à la marge de cet événement, c’est pourquoi tu vas le critiquer ; après tout c’est la seule chose qui va te rester.

10808257_10205607556137049_636101644_nJe ne te connais pas, je ne m’attaquerai pas à ton « intelligence ». Je me contenterai de ta maturité. On dirait un collégien réprouvé qui ronchonne sans plus de respect à l’égard des personnes pour lesquelles le sport est important. Sans compter les personnes qui travaillent d’arrache-pied pour faire de cet événement une réussite. Merci pour eux, merci pour nous.

Je te rassure, cela ne nous empêchera pas de profiter d’un week-end où l’on sera tous solidaires, tous ensemble et partageant juste de bons moments.

Hurler sa haine ou son soutien, pour ma part, le choix est fait.

Après tout, si tu n’aimes pas le sport, pas le Crit, pourquoi pas. Par contre, je ne comprends vraiment pas la nécessité de s’emporter autant devant un événement qui –tu voudrais bien qu’on le croit- te laisse de marbre.

Au-delà de ça, je ne comprends pas la nécessité de répandre la rumeur d’une fin du Crit. Mon petit anonyme, ça, c’est ce que tu veux. Or, on t’a peut-être déjà dit qu’il ne faut pas confondre rêves et réalité ! Le Crit vivra à travers ses sportifs, ses supporters, et toutes les personnes qui œuvrent à sa perduration.

Même s’il rencontre des difficultés que tu t’es empressé de lister, il reste des gens qui y croient et qui se tiendront debout pour LE faire vivre. Grenoble 2015, c’est le début d’une nouvelle ère, celle où l’on va faire renaître l’enthousiasme pour le Crit et la passion du sport. Si tu ne veux pas être de la partie, libre à toi. Mais sois au moins un peu civilisé et garde ton venin pour cracher sur la crise, la politique étrangère de la France ou n’importe quel autre sujet sur lequel tu auras probablement une connaissance autrement approximative.

Merci à tous les sportifs et tous les membres de l’Assocrit qui croient en ce projet.

A bon entendeur, salut !

Charlotte Le Layo

Publicités

Auteur : lecheveusurlalangue

Journal de SciencesPo Grenoble (Isère, 38) et de ses étudiant.e.s

2 commentaires

  1. Bonjour,

    je me permet de réagir à cette réaction en te disant que ton dernier paragraphe m’a fait marrer. Tu parles du fait qu’on devrait garder son  » venin pour cracher sur la crise, la politique étrangère de la France ou n’importe quel autre sujet « .

    HAHAHAHAHA. C’est justement ce que je reproches au débiles du CRIT!

    Contrairement à la personne à qui tu répondais, j’ai pas du tout envie de m’emporter sur un événement d’une telle pauvreté intellectuelle, mais je fais juste remarquer que les gens qui s’investissent pour le CRIT sont des gogos au sens propre du terme.
    Si la moitié des gens qui allait au CRIT s’investissait dans un syndicat ou une asso, je peux t’assurer que la situation des étudiants serait nettement mieux. On voit bien que les IEP et un certain nombre d’écoles ont besoin de créer ce genre d’avènements pour canaliser les énergies des débiles, qui du coup, ne s’investiront dans la recherche de vrais changements.

    Pour finir, ça à l’air de te déranger que le mec soit en anonyme, mais je vois pas trop ce que tu ferais avec ce nom si il (ou elle) se révélait.
    J’ajoute pour finir, que contrairement à cette personne, moi je suis toujours ouvert à la confrontation intellectuelle ou physique.

    Paul MOUGET

  2. Paul,

    Pour te répondre, tu peux nous trouver débiles de vouloir participer à un événement sportif, tel est ton droit. Cependant je te répondrais bien, que cet événement est aussi un moment pour se retrouver et penser à autres chose que les emmerdes de la vie étudiante. De plus, tu n’es pas sans ignorer que le sport est aussi quelque chose d’important pour l’équilibre personnel de certaines personnes, après tout ne dit on pas « mens sana in corpore sano »? Rien n’indique que les gens faisant du sport soit d’ailleurs moins intelligente que d’autres.

    Enfin, pour répondre à ton indignation quant à la vanité de l’investissement de pas mal de personnes dans le CRIT, je te répondrais que rien n’empêche quelqu’un de se mobiliser pour le CRIT ainsi que pour une autre cause qui lui tient à cœur.

    Sur ce Paul, je sais que tu as pas mal de choses à faire pour faire chier pas mal de gens, alors je te laisse à tes occupations !

    Kevin KAMALANAVIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s