La voix est libre (Festival expresso 2014, 2/10)

 Après une entrée en matière aussi légère que délectable, voici un deuxième extrait du hors série du Cheveu pour La Langue. Chaque équipe est conviée à trouver un thème pour la décoration de son stand, pour organiser une animation au cours du concours, mais aussi pour donner une direction au journal. Cette année, l’équipe de l’IEP a choisi « les 100 ans de Radio France » ; voici l’article qui y fait directement référence, un article de fond sur la communication et les médias.


 Comment aborder un thème aussi primordial et aussi large que la liberté d’expression ?
La métaphore du micro nous livre une voie en nous invitant à nous intéresser à la voix.
Les cinquante ans de Radio France nous ont donné le thème de notre délégation qui s’est
placée sous les auspices favorables de la radio.

Capture2-10

La voix reste alors le seul et unique instrument pour communiquer, nul effet typographique, nul artifice visuel, la voix, rien que la voix ou plutôt toute la voix. En quelques mots, toute la puissance du langage concentrée à l’état pur. Une formidable exposition entre sciences, arts et techniques lui est consacrée à la Cité des sciences pour en dévoiler le charme, le fonctionnement, ses secrets et son pouvoir.

Dans Qu’est ce que la littérature ?, Sartre écrit que « les mots sont comme des pistolets chargés ». Si les paroles se révèlent cruciales, le silence, comme en musique, se montre également primordial car le créateur de l’existentialisme indique aussi que ne rien dire, c’est parler encore.

Parler serait donc à la fois un droit et un devoir. Après tout, quoi de plus logique, puisque tout comme le vote, il s’agit d’un moyen de s’exprimer ? En effet, la voix constitue par excellence l’instrument du pouvoir, la politique n’est-elle pas avant tout maniement du langage ? Son instrumentalisation représente la clé de toute autorité et elle opère comme un moyen de commandement voire de domination.

D’où le risque de dérives que démontre l’utilisation massive de la radio par les régimes totalitaires pour mener leur propagande. D’où également la nécessité pour chacun de pouvoir s’emparer de la liberté d’expression pour faire entendre sa voix et permettre aux débats contradictoires de naître et à la démocratie d’exister. Ce sont d’ailleurs les débats publics qui lui ont donné naissance dans la Grèce antique. Il s’agit de faire triompher son point de vue de manière rationnelle en argumentant. Parler de la liberté d’expression, c’est donc parler de démocratie.

S’exprimer, c’est refuser de se résigner, c’est se battre, c’est surmonter ses peurs, c’est continuer la lutte coûte que coûte jusqu’au bout comme le montrent par exemple des discours qui ont marqué l’histoire, tels que ceux de la France libre à Radio Londres, celui de Georges VI lors de l’entrée en guerre de son pays, celui du 1er février 1954 de l’abbé Pierre, le dernier discours de Salvador Allende avant son assassinat.

Aujourd’hui, ceux qui luttent quotidiennement pour la liberté d’expression, ce sont les journalistes qui vont jusqu’à risquer leur vie pour informer les citoyens et faire vivre le débat démocratique. Cette lutte a hélas un prix terrible et les journalistes en sont les premières victimes comme le rappelle la mort de 19 d’entre eux dans l’exercice de leurs fonctions cette année et celle toute récente d’une française en Syrie.

Cette liberté, base de la démocratie est sans cesse menacée et appelle une prudence permanente. Non aux menaces ! Non aux intimidations ! Non à la surveillance des journalistes ! Non à la recherche de leurs sources ! Non à la censure ! Vive la liberté d’expression ! Chaque citoyen a sa part de responsabilité dans le combat qui continue sempiternellement pour la préserver !

David Remy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s