Nouvelle donne…

… Vraiment ?

Pour remonter à la source, dit-on, il faut nager à contre-courant. Or, précisément, Nouvelle Donne,  un parti politique créé en novembre 2013 à l’initiative de l’économiste Pierre Larrouturou, se propose de revenir à la pensée de Keynes tout en formulant un projet détonant. Son nom lui-même doit se laisser comprendre en référence au New Deal de Roosevelt dans le contexte de l’entre-deux-guerres.

NouvelleDonne (2)

Rallié par des figures intellectuelles et publiques, comme le philosophe Edgard Morin, Madame Hessel, le médecin urgentiste Patrick Pelloux ou la présidente d’honneur d’ATTAC Susan George, ce parti embryonnaire essaime et séduit. Il séduit, à gauche ou au centre, ceux qui considèrent qu’une autre politique est possible pour lutter contre le chômage et enrayer la crise. Françoise Castex, députée européenne de la région du grand Sud-Ouest, vient de rendre, non sans fracas, sa carte au P.S., dressant le portrait d’un parti aux prises avec une « maladie maligne ». « Le message de Jaurès est perverti : le réel est utilisé pour détourner l’idéal », a-t-elle défendu. Avant elle, d’autres ont fait scission de leur formation pour venir grossir les rangs de Nouvelle Donne, à l’image de Patrick Beauvillard, ex-Modem, ou de la députée européenne Malika Benarab-Attoub, ex-EELV.

Détonant, le projet l’est. Parce qu’il s’inscrit en faux contre des idées répandues sur la sortie de crise. Les 20 propositions de Nouvelle Donne contiennent notamment un nouveau partage du temps de travail. « Travailler plus pour gagner plus »: la ritournelle libérale (et sarkozyste) est mensongère, explique  Pierre Larrouturou. Face aux gains de productivité (liés aux nouvelles technologies, à de meilleures formations, …), il faudrait ramener le temps de travail hebdomadaire à 32 heures. La proposition est audacieuse, dès lors que l’on considère que le passage de 39 à 35 heures de travail hebdomadaire suscite encore des levées de boucliers. Investir dans une politique du logement, engager une vraie révolution fiscale, sécuriser les chômeurs, créer un impôt européen sur les bénéfices des entreprises, refuser le dumping social à l’intérieur de l’Union européenne constituent autant de pierres angulaires pour la formation politique.

Le parti, en dépit des apparences, ne circonscrit pas son projet à l’économie. Il souhaite réformer la Vème République. Seule la Roumanie est dotée d’un régime présidentiel à maints égards comparable au nôtre, rappelle Pierre Larrouturou. Le Conseil de l’Europe avait jugé qu’après 20 ans de dictature, un passage direct à la démocratie serait risqué. L’Union européenne, pour sa part, doit également faire l’objet d’une « nouvelle donne » démocratique et sociale, quitte à instaurer un bras de fer avec les partenaires rétifs ou à exhumer la politique de la chaise vide d’un général de Gaulle.

Nouvelle Donne s’est donné pour mot d’ordre une citation de Théodore Monod : « La civilisation, la vraie, se construit non sur des complicités faciles, des démissions, des esclavages mais sur des refus, des ruptures ». Dans les circonscriptions régionales, à l’occasion des élections européennes en mai prochain, le parti présentera ses candidats. Ces élections, on le sait, sont propices à l’émergence de nouveaux partis. L’enjeu, pour la formation, est de taille. Ce galop d’essai pourrait la plonger dans l’oubli et l’insignifiance, la ranger parmi « les micro-partis », transformer la « rupture » en vœu pieux. Ou, à l’inverse, la propulser sur le devant de la scène et accroître son influence au sein de l’échiquier politique. A suivre, donc.

Emmanuel Samaniego

Pour aller plus loin…. Leurs propositions!

Publicités

Auteur : lecheveusurlalangue

Journal de SciencesPo Grenoble (Isère, 38) et de ses étudiant.e.s

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s